Quelles sont les aides à l’entrepreneuriat en France ?

Le manque de fonds décourage souvent les jeunes à concrétiser leurs projets. Or, l’entreprenariat est aujourd’hui le secteur le plus favorable au développement économique d’un pays. Pour y remédier, l’État et certains organismes financiers ont décidé d’octroyer une aide à l’entrepreneuriat en France, en vue de favoriser la croissance des entreprises françaises.

Les aides financières destinées à l’entrepreneuriat

Pour réaliser un projet, on a l’habitude de demander un prêt bancaire. Pourtant, ce n’est pas le seul moyen pour financer la création de son entreprise. Il existe aussi d’autres types d’aide à l’entrepreneuriat en France. La plupart d’entre elles sont octroyées par des organismes financiers, ayant fait des conventions avec l’État.

Tel est le cas du dispositif NACRE ou Nouvel accompagnement pour la création ou la reprise d’entreprise. Il s’agit d’un financement pour la création d’une entreprise. Il s’apparente à un prêt, mais à taux zéro. Cela signifie que l’individu n’a plus à payer un taux d’intérêt, en plus de l’emprunt. De plus, il bénéficie d’un accompagnement de 3 ans, à compter du montage du projet jusqu’au développement de l’entreprise.

Il y a également des aides destinées spécialement aux femmes. Elles ont pour but de favoriser l’égalité entre l’homme et la femme dans le domaine professionnel. Elles proposent des garanties avantageuses comme un accompagnement gratuit, une exonération de taux d’intérêts, etc.

Les aides fiscales destinées à l’entreprenariat

Le taux de fiscalité des entreprises est généralement élevé, ce qui peut décourager les jeunes. Pour y remédier, l’État a décidé d’octroyer une aide à l’entrepreneuriat en France. Il s’agit du dispositif ACCRE ou Aide aux Chômeurs Créateurs ou Repreneurs d’une Entreprise. Cette aide permet aux jeunes entrepreneurs de bénéficier d’une exonération sociale pendant une durée de 12 mois à compter de la création d’entreprise. Pour l’obtenir, il faut que le demandeur dispose d’une part sociale d’au moins 50 % dans l’entreprise. Cette aide n’est également valable que pour les microentreprises et les start-ups.

Les aides sociales destinées à l’entreprenariat

Les aides à l’entreprenariat en France ne concernent pas seulement le financement. Il y a aussi celles qui se focalisent sur l’assistance et l’accompagnement de l’entrepreneur. En effet, on constate que les jeunes ont des idées innovantes. Mais faute d’expériences, ils ont du mal à les concrétiser. Ils ont donc besoin d’experts pour les guider et les orienter.

Ces experts vont non seulement les conseiller par rapport à la création de leur entreprise, mais ils vont également les accompagner dans les démarches administratives comme la constitution du statut social de l’entreprise, son immatriculation, etc.

Comment Pôle Emploi aide les futurs auto-entrepreneurs ?
C’est quoi le fond pour l’innovation sociale ?